Travailler aux USA: Comment rédiger une lettre de motivation (cover letter) en anglais américain?

Ouh, la,la! Je sais, je sais! Ca fait un bail que vous n’avez pas entendu parler de moi! Je suis très occupée en ce moment mais ne vous inquiétez pas, je ne vous oublie pas et je peux vous dire que j’ai 1001 idées d’articles en tête pour le blog! 🙂

Après avoir partagé avec vous les règles d’or à suivre pour rédiger un CV/Resume en anglais américain, on va s’attaquer aujourd’hui à la lettre de motivation. Outil stratégique et indispensable pour trouver du travail aux Etats-Unis, la cover letter doit vous permettre d’exprimer votre personnalité et votre adéquation pour le poste.  Il est donc important de la rédiger soigneusement, en veillant à ce qu’elle réponde aux attentes des recruteurs américains afin de les convaincre de vous recevoir en entretien! Voici donc mes conseils pour rédiger une lettre de motivation en anglais impactante et mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher le job de vos rêves aux Etats-Unis!

cover letter anglais motivation

 A quoi sert la cover letter?

La cover letter, ou lettre de motivation, est un outil stratégique pour vous aider à trouver un emploi aux USA. Bien rédigée, elle doit vous permettre de montrer au recruteur en quoi vos compétences et vos qualités sont en accord avec ce qu’il recherche. Elle doit inviter l’employeur à se pencher davantage sur votre CV/Resume et lui donner envie de vous rencontrer pour un entretien.  C’est pour cette raison qu’une cover letter doit toujours être unique et ciblée par rapport au poste que vous visez. C’est encore plus vrai aux Etats-Unis ou l’art d’argumenter et de se vendre est enseigné dès le plus jeune age! La cover letter doit donc vous servir à sortir du lot! Ne la négligez surtout pas!

Les règles d’or de la cover letter/lettre de motivation à l’américaine

  • La cover letter doit respecter les normes de mise en page américaines (voir exemples ci-dessous)
  • Elle doit contenir une introduction, un corps et une conclusion
  • Une cover letter ne doit pas servir à répéter ce qui est déjà écrit dans votre CV/Resume, inutile donc de décrire vos expériences points par points
  • Si possible, elle doit indiquer le nom et la fonction de la personne à qui vous adressez votre lettre
  • Mettre en valeur votre interêt et votre motivation pour le poste
  • Montrer en quoi vos compétences et vos qualités répondent aux besoins du recruteur
  • Donner une impression globale de confiance en vous et d’esprit d’initiative (valeurs chères dans la culture américaine)
  • Employer un ton approprié (formel ou relativement informel)

Mes petits conseils pour rediger une lettre de motivation en anglais…

Soyons honnêtes, rédiger une lettre de motivation, en anglais qui plus est, c’est toujours un calvaire. Pour rendre l’expérience un peu moins pénible, je vous conseille de vous mettre dans de bonnes conditions: dans un endroit calme et bien éclairée, à un moment de la journée où vous vous sentez serein et disponible.

De manière plus pratique, je commence toujours par imprimer l’offre qui m’intéresse et par surligner les points clés: les missions principales, le contexte de l’entreprise, les compétences recherchées. J’écris également des éléments qui ne sont pas listés dans l’offre mais qui me semblent nécessaires pour le poste: « savoir gérer simultanément un grand nombres de dossiers », « avoir une bonne résistance au stress », « aimer les chiffres » ou « être disponible le week-end » par exemple. Cela me permet d’avoir une vue globale du candidat idéal recherché par l’entreprise. Ensuite, je liste mes points forts pour le poste et j’en dégage trois ou quatre principaux que je vais mettre en évidence dans mon CV et autour desquels je vais bâtir mon argumentaire pour ma lettre de motivation. Dans mon domaine, le marketing, ça peut être par exemple: « Diplomée d’un Master en Marketing et Communications », « Trois ans d’expérience en agence de pub », « Excellente maîtrise des outils CMS » et « Bonne utilisation de Photoshop ». Ces quelques lignes, je vais les utiliser dans la catégorie « Profile » ou « Skills » de mon CV (voir mon article sur le sujet). Pour ma lettre de motivation je vais argumenter chacun de ces points forts avec des exemples concrets. Je glisse aussi quelques autres de mes atouts pour le poste de façon plus subtile dans mon CV et ma lettre de motivation.

Je vous conseille de ne pas hésiter à vous vendre, en employant des expressions comme « expert« , « outstanding communication skills« , « proven leadership skills« … Il ne s’agit pas non plus d’en faire des caisses mais les américains s’attendent à ce genre de discours: ils ont tendance à plus facilement recruter des personnes qui dégagent de la confiance en eux et qui connaisse leur valeur. Essayez aussi d’inclure dans votre CV/Resume ou dans votre lettre de motivation une ou deux petites phrases démontrant vos capacités de leadership ou de prise de décision. Ce sont des compétences très valorisées ici et ce, pour n’importe quel poste.

Enfin, je cherche bien sûr le vocabulaire dont j’ai besoin en anglais. Personnellement, j’utilise toujours Wordreference car je le trouve simple d’utilisation et très complet. Je cherche aussi beaucoup d’exemples de cover letter afin de m’en inspirer. Une fois mon CV et ma lettre de motivation prêtes, j’essaie au maximum de la faire relire par quelqu’un de mon entourage pour qui l’anglais est la langue maternelle. Mais si je n’ai pas le temps, je prends une ancienne lettre de motivation qui a déjà été « corrigée » et je change juste quelques mots/phrases dont je suis sûre à 100% au niveau orthographique et grammatical. C’est à vous de bien connaître votre niveau de langue en anglais afin de déterminer si c’est jouable ou pas.

Enfin, je sauvegarde systématiquement tous mes CV/Resume et toutes mes lettres de motivations de sorte à pouvoir les ressortir si je suis contactée pour un entretien et pour m’en servir comme base si je souhaite postuler à une offre similaire.

Quelques exemples de cover letter / lettre de motivation americaines

Je vous invite à cliquer sur les images pour afficher les exemples de lettre de motivation en anglais. Ces quelques exemples sont tirés du site www.dayjob.com que je vous encourage à parcourir pour lire d’autres conseils et voir d’autres exemples.Exemple lettre de motivation anglais 2

Exemple lettre de motivation anglais 5
Exemple lettre de motivation anglais 3

Exemple lettre de motivation anglais 1

Et vous, quelles sont vos astuces pour rédiger une cover letter/ lettre de motivation en anglais?

– Marion

8 commentaires

  • Bonjour,
    Je viens de voir votre article et je pense m’en inspirer pour répondre à une offre d’entreprise américaine…en France!
    Merci de partager votre expérience.

    J'aime

  • Bonjour Marion, un grand merci pour cet article et ton blog! Il faut se forcer et s’inspirer des exemples que tu as mis en ligne… ce n’est vraiment pas naturel pour un français de dire à quel point on est exceptionnel 😉 Mon DRH a trouvée ma cover letter au dessus du lot. Départ en octobre pour le Minnesota!

    J'aime

  • Merci infiniment pour cet article qui m’a beaucoup aidé pour rédiger ma lettre de motivation en anglais alors que je bloquais la-dessus depuis des jours ! Un plaisir d’être tombée sur ton blog 🙂

    J'aime

    • Oooh c’est super gentil ca! Je suis ravie de savoir que ca t’as aide! Je croise les doigts pour la recherche d’emploi alors! (ou pour une bonne note si c’etait un exercice d’anglais!) 😉

      J'aime

  • Déjà en français j’ai horreur de faire ça, mais alors en anglais je confirme c’est un calvaire! J’ai juste horreur de ces lettres, ça fait faux, ça sonne creux, ça fait complètement bidon. Et c est vrai que la version « à l’américaine » avec des experts à tout bout de champs et le fait d’en rajouter (par rapport à la version plus « modeste » qu’on ferait en france), je trouve ça vraiment très dur à faire. J’ai juste l’impression d’être hypocrite et de me vanter….

    J'aime

    • Hello! Je suis completement de ton avis, c’est vraiment un passage oblige pas naturel et pas spontane, qui gonfle tout le monde! Oui, j’ai bien voulu mettre l’accent sur le cote « vendeur » parce qu’en France on a pas trop l’habitude et moi je n’osais pas au debut. Mais comme on dit ici: « When in Rome, do as teh Romans do! » ;-). J’espere que tout va bien de ton cote! Bisous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s